Tous les concerts en plein air sont gratuits, dans la limite des places disponibles aux Arènes de Montmartre, les croisières musicales coûtent de 2 à 5 €.

le programme à télécharger, ici

SAMEDI 27 JUIN

Square Louise de Marillac 16H30

BALADES AUX JARDINS
Balades Aux Jardins Afin de vous dégourdir les sens avant d’attaquer les concerts de Rhizomes, Jacky Libaud vous propose une balade aux jardins de la Goutte d'Or, peuplée d'ondes voyageuses, de rhizomes et d'herbes folles. Après des retrouvailles au square Louise de Marillac, cap sur l'étonnant Bois Dormoy, hébergeur de concerts éclectiques, puis direction la Goutte Verte et la Villa Poissonnières où le souvenir d'Alain Bashung est encore bien vivace. Nous découvrirons ensuite l'Univert, inauguré en 2011 au son des griots sénégalais, pour arriver au square Léon qui sous le nom de Démol, a assisté à la naissance du rap parisien. Il sera alors temps de s'installer dans l'herbe de ce square pour assister à la restitution des ateliers slam avec Mehdi Chaïb, Dgiz et les habitants de la Goutte d’Or !
RDV à 16h30 dans le square Louise de Marillac à la sortie du métro La Chapelle. Site Internet : www.baladesauxjardins. Tel: 07 61 09 74 03

(Visite bucolique de la Goutte d’Or)

Concert d’ouverture au square Léon 17H30

DGIZ, MEHDI CHAÏB et les habitants de la Goutte d’Or
Medhi Chaïb Cette année encore, Rhizomes a investi la Goutte d’Or avec ses ateliers de création transformant la plus petite étincelle en inspiration des plus ardente ! Slameur-contrebassiste à l’énergie contagieuse, Dgiz a accompagné des artistes en herbe deux semaines durant sur le chemin de l'improvisation débridée, avec la complicité du percussionniste et saxophoniste Mehdi Chaïb. Entre écriture, freestyle, danse et poésie à la sauce hip-hop, les jeunes pousses ont libéré la sève qui sommeillait en eux. Ils vous invitent à entrer à votre tour au pays du R.U.P (Rap d'Utilité Publique), revisité par eux-mêmes au contact du jazz et des musiques plurielles, pour partager leurs trouvailles au Square Léon, où toutes les couleurs se mélangent !

Projet proposé par L'Onde & Cybèle en partenariat avec Goutte d'Or en Fête, l'Institut des Cultures d'Islam et FGO‐Barbara.
(Restitution des ateliers menés pendant les vacances de Pâques)

Institut des Cultures d’Islam 20h

TAREK ABDALLAH & ADEL SHAMS EL-DIN
TAREK ABDALLAH & ADEL SHAMS EL-DIN D’origine égyptienne, le joueur de oud Tarek Abdallah symbolise, à l’image du syrien Khaled Al Jaramani ou du libanais Rabih Abou-Khalil, la vitalité intarissable de l’instrument phare de la musique orientale. Avec Adel Shams El-Din, l’un des grands maîtres du riqq (percussion de référence dans la musique savante arabe), Tarek propose une nouvelle lecture du « Wasla », suite musicale savante qui fut pratiquée entre la fin du XIXe siècle et les années 1940, considérée comme un âge d’or de la musique égyptienne. Le programme se compose de trois suites, se déroulant sur trois modes différents (Bayyati, Rast, Sikah) alternant des formes composées, semi-composées et improvisées, guidant notre âme du mystère des profondeurs aux vertiges des sommets !

Concert organisé en partenariat avec l'Institut des Cultures d'Islam. www.ici.paris.fr

(Egypte / Duo oud & percu)

DIMANCHE 28 JUIN

Hôpital Bretonneau15H00

LA MAL COIFFÉE
La Mal Coiffée La Mal Coiffée, c'est quatre voix de femmes où le chant rencontre la terre, le souffle devient tempête et le rythme, un tremblement de chair. Depuis 2003, elles labourent le timbre profond et chaleureux des polyphonies languedociennes par un savant mélange de percussions, de poésie et de langue occitane en perpétuel mouvement. Alors oui, ça décoiffe, toutes générations confondues, avec cette bande de moissoneuses de chœurs et batteuses de tempos ! Mais ici, dans le jardin fleuri de l’Hôpital Bretonneau, pas question de séparer l’ivresse et le bon grain… de folie !
(France – Polyphonies occitanes)

Square Carpeaux16h30

YOM "BACK TO THE KLEZMER"
Yom Parmi le florilège de projets hétéroclites du clarinettiste virtuose Yom, Back to the Klezmer est certainement le plus festif. A la tête d’un quartet inédit, il fait sa déclaration (d’amour) aux racines du klezmer. Cette musique, Yom ne l’a éprouvée que sous l’angle du coup de foudre, il y a six ans, quand il découvre le clarinettiste Giora Feidman. Depuis, le parisien (et citoyen du 18ème !) s’est laissé allé à une surprenante partie de cache-cache avec la musique traditionnelle juive. Traversé par le besoin d’électriser le klezmer au contact du post-rock ou de l’électro, il se penche ici sur le berceau de cette culture ancestrale : l’Europe centrale et de l’Est, point de départ d’une équipée spatio-temporelle aussi mouvante qu’émouvante !
(France - « Back to the Klezmer »)

Parc de la Turlure - Bleustein Blanchet18h15

DICK ANNEGARN en solo
DICK ANNEGARN « Loin des engins hein ! Pas besoin de sous pour être bien, pas besoin de vin pour être saoul » Quel meilleur endroit que le parc de la Turlure pour se laisser caresser les feuilles par ce chêne intarissable de la chanson française ? Des années 70 qui ont vu ses débuts, Benedictus Albertus Annegarn, dit Dick, cultive le meilleur : les musiques qui font l’amour pas la guerre, les frontières ouvertes aux esprits assortis. Pendant que les enfants d’hier apprennent aux enfants de demain Ubu et Bébé éléphant, que Souchon, Bashung, Arno, - M -, Mathieu Boogaerts ou Bertrand Belin reprennent ses chansons, lui poursuit ses voyages de port gascon en oasis marocaine, balisant son parcours de chansons magiciennes. Voix nomade, citoyen libertaire, sorcier, sourcier.
(Pays-Bas – Chanson champêtre en solo)

SAMEDI 4 JUILLET

Square René Binet15h30

ABOU DIARRA
DJÉ BALÈTI
ABOU DIARRA DJÉ BALÈTI ABOU DIARRA
Marqué par la culture ancestrale des chasseurs mandigues, Abou Diarra est un joueur de n’goni (harpe guitare malienne) au parcours fécond. Formé par un maître virtuose et aveugle, il a sillonné à pied les routes d’Abidjan-Bamako-Conakry accompagné de son seul luth. Des villages les plus reculés d’Afrique de l’Ouest aux mégalopoles modernes, il a glané des sons cachés et des rythmes modernes, avant de parcourir le monde auprès des plus grands artistes africains. Fasciné par le blues, le jazz, le reggae, le funk, l’afro-beat, il tresse des harmoniques nouvelles, ajoute des cordes à son instrument, l’utilise comme une guitare, une basse ou une percussion, créant un style unique, entre tradition Wassoulou et grooves irrésistibles… À vos parcs, prêts, dansez !

DJÉ BALÈTI
Musicien virtuose, Djé joue de l’espina, un instrument traditionnel niçois tombé dans l’oubli qu’il a retrouvé, relancé la fabrication et dont il ne se sépare plus. Quatre cordes mais énormément de possibilités : avec son espina électrifiée, il régénère la chanson occitane en la croisant au blues électrique du Sahara, à la transe des faubourgs de Kinshasa ou aux effluves psyché du rock sous effets… Ses propos ? La fête, le Sud, la communion véhiculée par la musique, le quartier, tous les voyages, ce micro-local, enfin, qui traverse les frontières de l’âme pour faire bouger les corps !

(Mali – Musique afrodisiaque)
(France – chanson afroccitane)

DIMANCHE 5 JUILLET

Square Rachmaninov15h30

PADAM
PADAM Ce groupe qui a fleuri dans le 18ème voilà plus de quinze ans se montre toujours aussi vivace, porté par la voix éraillée de Nader, avec ses mélodies tourbillonnantes, ses portraits taillés dans la matière brute de l’âme, qui hurlent encore et toujours leur amour pour la vie. Comme si s'échappaient des mélodies les épices d'Orient et des Balkans, comme si Aznavour avait 60 ans de moins et tirait sur le pianiste… Jazz ou Java des îles, valses du grand nord, et raï-musettes mettent en couleur une chanson qui rêve d'horizon depuis la rue, qui nous enivre de rencontres et vole par-dessus les toits !
(France – Chanson métissée)

Jardins d’Eole17H

FANFARAÏ
FANFARAÏ Des Français de Bretagne, des Algériens français, des Français marocains, des Français jazzeux de France qui se passionnent soudain pour le chaabi, raï et autre gnawi, les cuivres jazzy, afro-cubains ou tziganes. Ici, Nordistes et Sudistes se rejoignent en une traversée festive des rives de la Méditerranée, guidés par l’envie de partage et une énergie à toute épreuve.
 Après avoir longtemps joué dans la rue, Fanfaraï présente depuis quelques années un riche répertoire de scène qui réinvente la tradition des orchestres qui animaient les fêtes et les rituels dans le Maghreb du début du siècle. Les vents soufflent sur le Jardin d’Éole… à l’abordage !!
(Algérie – Fanfare pimentée)

Croisière musicale. 5 €19h30

VIOLAINE LOCHU
VIOLAINE LOCHU Après être resté à quai pendant deux ans, le public du festival peut à nouveau goûter aux joies des croisières musicales le long des beaux canaux de Paris, Pantin et Bobigny ! Et c’est une véritable Odyssée sonore qu’on vous propose, avec la chanteuse et accordéoniste Violaine Lochu qui réinvente le chant des sirènes à partir des lectures croisées de textes anciens et contemporains, de fragments linguistiques disparates, chants funèbres grecs, langage sifflé de Gomera, chant des baleines, cris saturés punk, mamanais… Convoquant des créatures hybrides, naviguant entre une bestialité inquiétante, un hymne hypnotique ou une divine mélodie… Bienvenue à bord!
(France – Chant des Sirènes)
Parcours en péniche au départ du bassin de la Villette
Billetterie du 05/07

Parvis du Théâtre du Fil de l’eau - Pantin20h

NATHAN ISRAËL
PADAM Pour cette première escale aux abords du théâtre du fil de l’eau à Pantin, le jongleur, danseur et performer Nathan Israël sort de terre tel un arbre qui déploie ses ramures sur le rivage. Après avoir exploré cette matière toute de sensualité trouble qu’est l’argile dans Lard et L'homme de boue, Nathan s'y remet ici dans une forme inédite, conçue rien que pour nous. Sa présence “humanimale” semble répondre au chant des sirènes de Violaine Lochu, et aux êtres étrangement familiers qui vont surgir le long de cette incroyable traversée le long du Canal de l’Ourq…
(France – Performance)

SAMEDI 11 JUILLET

Arènes de Montmartre15H

Bal transe:
GLOBAL GNAWA
DAMILY
DAMILY GLOBALGNAWA GLOBAL GNAWA
Mélange inspiré entre tradition gnawa et sons actuels, Global Gnawa propose une potion épicée d’envolées jazzy, d’afrobeat, de reggae, d’ethiojazz et de multiples autres ingrédients préparés avec talent par les quatre membres du groupe : Jaouad El Garouge au gumbri et au chant ; Mehdi Chaib aux saxophones soprano et ténor, aux karkabous, au bendir et aux chœurs ; Thierry Fournel à la guitare, au oud, au n’goni, aux karkabous et aux chœurs, et Bakary Diarra au balafon, djembé et calebasse. Les instruments traditionnels tels le guembri, le oud, le n’goni ou les karkabous ou plus modernes avec la guitare et le saxophone, dialoguent et s’associent pour entraîner le public, inexorablement, vers la transe, la fête et la danse.

DAMILY
Le groupe Damily, originaire du sud ouest de Madagascar (Tuléar), fait du Tsapiky, un style aux rythmes dévastateurs, né à la fin des années 80 de la rencontre des traditions villageoises et des musiques urbaines du Mozambique et du Congo. Emmenés par le guitariste virtuose Damily, les cinq musiciens s'y entendent pour construire une musique au tempo rapide, aux arrangements irrésistiblement dansants, aux chœurs fascinants qui parlent à tous avec la même évidence. Nourrie de 20 ans de concerts, Damily et sa bande garantissent une ambiance survoltée, propre à faire chavirer le public des Arènes de Montmartre dans les plus belles vagues de l’Océan Indien !

(Maroc – Musique gnawa)
(Madagascar – Tsapiky)

DIMANCHE 12 JUILLET

Friche éphémère – station fluviale de Bobigny18H

TÉLAMURÉ
TELAMURE Notre dernière traversée vers le grand Nord nous emmène… en Italie du sud pour un bal de clôture surréaliste dans le décor utopique du collectif Bellastock ! Installé depuis quelques années en France, le trio Télamuré fait danser Paris au son des pizzica, tarantella et tammurriate, ramenant dans leurs bagages les ambiances, la spontanéité, l’ivresse des fêtes populaires de leurs villages méditerranéens. En arrosant ses racines avec une bonne dose d’amour, d’invention et de jubilation, Télamuré retrouve dans les rythmes de la transe la plus belle expression d’une musique atemporelle, plus que jamais vivante, vibrante et inspirante !
(Italie – Bal tarentelle)

Friche éphémère – station fluviale de Bobigny20H

Croisière musicale, DJ set de THELONIOUS FONK

Liaison en bateau Bobigny > Paris – 2€

Back to top